top of page

« Un simple et humble travailleur dans la vigne du Seigneur ! »

Ces mots simples de Benoît XVI lui-même manifestent bien son humilité et dans quel esprit il s’est engagé dans ce ministère au service de l’unité et de la communion du Corps du Christ pour l’annonce de l’Evangile.

En 1999, j’ai conduit les séminaristes de Paris à Rome. Ce furent des moments riches d’émotion et de foi. Avant de rencontrer le pape Jean-Paul II pour des moments qui ont marqué notre mémoire, nous avons eu la chance de vivre un entretien avec le cardinal Joseph Ratzinger : un moment inoubliable. Avec beaucoup de délicatesse et d’enthousiasme, il répondait à nos questions et mettait en lumière chaque interrogation des séminaristes. Nous sommes tous sortis de cette rencontre avec le sentiment d’être plus intelligents qu’au début de l’échange. Avec justesse et profondeur, à chaque fois il nous montrait la pertinence de la problématique présentée par les uns et les autres, et quels en étaient enjeux pour l’Eglise et le monde aujourd’hui…

C’est le pape Benoît XVI qui m’a choisi comme évêque auxiliaire de Paris, puis comme évêque de Meaux. Je lui dois toute ma gratitude pour ces belles missions. Lorsqu’à Rome pour la dernière « visite ad limina » avec lui et des évêques d’Ile-de-France (novembre 2012), en le saluant au terme de notre rencontre, je lui manifestais ma reconnaissance pour cette nouvelle mission en Seine-et-Marne : avec des mots simples, il m’a montré qu’il connaissait notre diocèse et m’a encouragé avec chaleur et force à servir cette Eglise avec enthousiasme ! Ses paroles ont été pour moi un vrai soutien.

Evêque auxiliaire du cardinal André Vingt-Trois, j'ai eu l’immense chance de bâtir et d'organiser le voyage de Benoît XVI à Paris en 2008. Il est impressionnant d’être pour quelques moments aux côtés de cet « humble ouvrier de la vigne du Seigneur ». Il est venu nous encourager dans notre mission de chrétien. Il est venu prier avec nous. Il est venu nous envoyer en mission. Son sourire délicat, sa force discrète, son intelligence visible, nous a tous renforcés dans notre identité de disciples : MERCI !

Avec toute notre gratitude pour son ministère de prêtre, d’évêque et de pape, confions-le à l’accueil bienveillant et miséricordieux du Seigneur.

+Jean-Yves Nahmias

Évêque de Meaux

bottom of page